lyon

Rentrée 2018

 

Dédicace à Gibert Joseph Carré de Soie
samedi 13 Octobre 2018
2 Rue Jacquard, 69120 Vaulx-en-Velin
14h30-18h

 

Les Boënnales
dimanche 11 Novembre 2018
Château de la Vigne, 42130 Boën sur Lignon
9h-18h
En compagnie de Cédric Cham et Sébastien Bouchery

 


Leclerc-Obscur au centre culturel Leclerc Chaponnay
samedi 15 Décembre 2018
85 Avenue de Chaponnay, 69970 Chaponnay
Toute la journée
Évènement organisé par Dora-Suarez

 

Interview pour Fleur Sauvage

Avant que vous n’ayez son livre entre vos mains, voici 5 questions + 1 bonus à Julie C. Combe. L’occasion de découvrir une auteure assurément à suivre.

 

– Bonjour Julie. Vous avez été lauréate, en 2014, du prix Espoir Féminin Dora Suarez pour « J’irai brûler en enfer » et votre deuxième roman sortira le 10 octobre.
« Pour que tu me reviennes » est un titre assez éloquent sachant qu’il marque votre retour mais aussi celui de Fleur Sauvage. Cela vous met la pression ou, au contraire, cela vous porte ?

La sortie de mon 2ème roman est un challenge car on m’attend au tournant et il en est de même pour Fleur Sauvage qui revient sur le devant de la scène ! Cela dit ce défi ne m’effraie pas, au contraire : il me donne davantage d’énergie pour défendre ma maison d’édition et mes écrits à venir. J’ai déjà parcouru une bonne partie du chemin en mettant un point final à ce deuxième roman, je ne m’inquiète pas trop pour la suite. J’aurai le temps de voir si ce roman sera une réussite ou un échec. En attendant, je me sens bien entourée et c’est une belle aventure qui commence.

– Votre écriture est empreinte d’une certaine douceur et, pourtant, certaines scènes font appel à ce que l’humain a de plus sombre en lui. Une telle retenue est surprenante venant d’une jeune auteure. Est-ce le fruit de votre travail d’écriture ? Serait-ce l’un des fondements de votre personnalité ?

C’est surtout le fruit d’un travail d’observation. L’être humain est très contrasté et peut être capable du meilleur comme du pire… à différents degrés, bien sûr ! Sans chercher à excuser un criminel, on peut chercher à comprendre les raisons de ses actes, voire même découvrir qu’il regrette les atrocités qu’il a commises. J’ai appris ces nuances en lisant des récits de psychologues travaillant dans l’univers carcéral, en dénichant certains forums dans les sombres recoins du web, etc. Mon objectif était d’approcher leur raisonnement pour tenter de les comprendre. Pour connaître leur manière d’appréhender le crime, leur façon de penser, d’établir un schéma factuel de leur parcours jusqu’au passage à l’acte… mais sans jamais les justifier.

– Vous avez dû vous faire violence pour écrire certaines scènes ou définir certains personnages ?

J’ai eu beaucoup de mal à écrire les scènes de Boogeyman, c’était au-delà de mes limites. Pourtant, j’avais besoin de ce personnage dans la construction de l’histoire. En abordant (de loin) le thème de la pédopornographie, je savais que je m’engageais sur un terrain glissant. L’aborder du point de vue du criminel était encore plus compliqué. Certaines personnes ayant contribué aux corrections de ce roman m’ont conseillée d’aller encore plus loin dans ces scènes. De choquer davantage par la violence, l’utilisation de mots crus, de me détacher complètement de l’écriture… mais c’était insoutenable pour moi. Tout d’abord parce que je suis une femme et que je m’identifie d’autant plus à ces victimes, mais c’était aussi une question de respect envers toutes les personnes qui ont été abusées. C’est une réalité. On n’est pas dans un porno où il suffit d’arrêter la vidéo pour que la tragédie prenne fin. Hors de question pour moi, donc, de me complaire dans ce genre de violence même pour les besoins de l’écriture. Je ne voulais pas aller plus loin avec ce personnage parce que j’en étais incapable. Et puis, pas besoin d’en faire des tonnes pour vendre son speech : parfois, la subtilité et la simplicité suffisent.

– Préface de Barbara Abel… Vous vous sentez proche de cette auteure ? Quelles sont vos autres influences ?

J’ai rencontré Barbara en la lisant, pour commencer. J’étais très fan de son univers, de sa facilité à décrire l’horreur du quotidien, à le transformer en faits divers. Je me souviens d’un timide message que je lui avais écrit après la lecture d’Après la fin pour lui dire à quel point ce roman m’avait sciée. Elle m’avait répondu avec beaucoup de gentillesse et ça m’avait comblée. Si j’avais su…
Lorsque Pour que tu me reviennes a trouvé sa place chez Fleur Sauvage, on m’a demandé ce que je pensais d’une préface d’un page-turner. Évidemment, l’idée m’emballait, mais quand on a soumis l’idée que Barbara puisse la signer, j’étais aux anges ! Vous imaginez ?
J’avais du mal à réaliser. Et puis un jour, on a eu une longue discussion au téléphone : elle avait lu mon livre et planchait désormais sur son debriefing pour me faire part de son avis et de ses bons conseils. Plus j’avais l’impression de lui faire perdre son temps, plus elle le prenait pour améliorer ce roman ! Le monde de la littérature manque d’auteurs généreux et pleins d’humilité comme elle. Et si l’on devait avoir un point commun, hormis notre passion pour l’écriture, ce serait l’importance que l’on accorde à la famille. Autant sur papier que dans notre sphère privée.

– Justement, avec l’enfant au Rubik’s Cube ou via les Saintclair, le thème de la famille se trouve au cœur de ce récit. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

La famille n’était pas le thème de prédilection lorsque j’ai commencé l’écriture de ce livre. Il s’est généralisé au fil des pages de manière inconsciente. Au final, j’ai décliné sous plusieurs nuances l’amour que l’on peut porter à sa famille. C’est une valeur ancrée profondément en moi et ce n’est qu’en prenant un peu de recul que je me suis aperçue qu’il avait volé la vedette au Rubik’s cube !

– Ce qui nous mène à la question bonus : Vous êtes une adepte du Rubik’s Cube ?

Sans aucun doute, même s’il m’a souvent donné du fil à retordre !

Sortie de Pour que tu me reviennes

C’est aujourd’hui que sort mon deuxième roman ! Bien sûr, on se retrouve bientôt en dédicace pour fêter ça !

Pour l’occasion, je voulais remercier mon éditeur, David Lecomte ainsi que toute l’équipe de Fleur Sauvage, ma chère Barbara Abel qui est devenue la marraine de cet ouvrage, ainsi que toutes les personnes qui se sont démenées lorsque nous avions des ennuis !

En attendant, je vous embrasse bien fort et je vous repasse une dernière fois mon teaser pour vous donner l’envie de vous pencher sur l’énigme du Rubik’s cube !

Sortie et dédicaces de Pour que tu me reviennes 2017

Voici l’agenda du dernier trimestre de 2017 :

 

mardi 10 Octobre : sortie de Pour que tu me reviennes

 

samedi 14 Octobre : dédicace à Colibris
9 rue Antoine Vacher – 69330 Meyzieu
10h – 12h30 et 15h – 17h

samedi 28 Octobre : dédicace au centre culturel Leclerc Beynost
ZAC des Baterses, chemin de Sermoraz – 01700 St Maurice de Beynost
10h – 16h

samedi 4 Novembre : dédicace chez Gibert Joseph au Carré de Soie
2 rue Jacquard – 69120 Vaulx-en-Velin
15h – 18h

weekend du 11 au 12 Novembre : Salon Fantasy en Beaujolais
Espace Joug Dieu, route nationale 6 – 71680 Crêches sur Saône
Stand Fleur Sauvage

weekend du 18 au 19 Novembre : Festival Sang d’Encre
Place de Miremont – 38200 Vienne
14h30 – 19h (sam.) et 10h30 – 17h30 (dim.) au stand Un Petit Noir

 

samedi 2 Décembre : dédicace au Cultura de Givors
ZAC des deux Vallées – 69700 Givors
10h – 18h

samedi 16 Décembre : évènement Dora-Suarez au centre culturel Leclerc Chaponnay
85 avenue de Chaponnay – 69970 Chaponnay
Toute la journée en compagnie d’une dizaine d’auteurs

Pour que tu me reviennes – Editions Fleur Sauvage

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que mon 2ème roman sortira le 10 octobre 2017 aux Editions Fleur Sauvage… avec une préface de Barbara ABEL !

Voici le synopsis pour vous mettre l’eau à la bouche :

Lyon, 2016. Dans les Monts d’Or, la vie semble paisible au manoir Saintclair.
Cette famille de riches entrepreneurs est à la tête de la multinationale la plus puissante du pays depuis plusieurs générations. Cependant, la fortune et la renommée ne suffisent pas à épargner leur belle destinée.
A la tête de l’empire familial, Gabrielle Saintclair livre le combat le plus difficile de sa vie.
Rongée par le cancer, elle s’enfonce encore plus dans la tourmente lorsque sa nièce, qu’elle a élevée comme sa propre fille, disparaît à la sortie de l’école.
En charge de l’affaire au SRPJ de Lyon, le lieutenant Santana devra mener l’enquête en s’efforçant de ne froisser ni sa hiérarchie, ni la susceptibilité des Saintclair.
Pendant ce temps, de jeunes filles séquestrées dans une cave humide attendent leur heure.

Ce roman aura tardé à être publié pour cause de relectures et corrections à répétitions, mais nous y voilà ! Je tenais à remercier mon éditeur David Lecomte ainsi que son équipe pour la confiance qu’ils m’ont accordée et leur enthousiasme pour ce roman. Bien sûr, ma famille, mes amis auteurs et mes alliés chez Dora-Suarez m’ont beaucoup aidée à peaufiner ce polar et à améliorer mes qualités d’écriture. Comme vous le savez, Barbara Abel a signé la préface de mon 2ème roman, mais elle a également contribué à en tirer le meilleur. Je voulais adresser un immense merci à cette belle plume de la littérature francophone pour m’avoir accompagnée dans cette aventure avec beaucoup de générosité et de douceur.

Sortie du teaser le 4 septembre en attendant la sortie du roman le 10 octobre…

 

 

 

Dora-Suarez dédicace aux Puces !

Ce dimanche 20 Septembre, vous pourrez retrouver l’association Dora-Suarez ainsi que ses auteurs aux Puces du Canal pour une dédicace exceptionnelle !

Au programme, 8 auteurs, 2 maisons d’édition, une librairie et 4 blogs représentés par Marie-France Mar-Adamczewski :
Gaëlle Perrin-Guillet
Julie C. Combe
Gérard Coquet
Jacques Morize
Philippe Brocard
Walid Nazim
Philippe Setbon
Gilles Caillot
Les Editions du Caïman
Les Editions AO
La librairie Un Petit Noir

Les auteurs dédicaceront de 9h à 14h dans l’allée centrale des Puces, 3 rue Eugène Pottier à Villeurbanne. Voici un petit teaser pour vous faire patienter !

Tournée Dora Suarez

Tournée Apéro-Polar Dora Suarez :

Jeudi 21 Mai de 19h à 21h30 : Tonnerre de Brest, à Villeurbanne.

Jeudi 28 Mai de 19h à 21h30 : My Soirée, Lyon 6ème.

Jeudi 4 Juin de 19h à 21h30 : Le P’tit Bouchon, Lyon 3ème.

Jeudi 11 Juin de 19h à 21h30 : Le Comptoire des Artistes, Lyon 3ème.

Samedi 13 Juin de 10h à 20h : Centre équestre Equ’Ain, Miribel.

Jeudi 18 Juin de 19h à 21h30 : Mademoiselle Rêve, Lyon 3ème.

Jeudi 25 Juin de 19h à 21h30 : Un Petit Noir, Lyon 1er.

Plus d’informations sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/tourneedorasuarez?fref=ts

 

On part en tournée !!

Chère Dora Suarez,

L’année dernière tu m’as prise sous ton aile, et voilà que nous partons pour une belle aventure la semaine prochaine. Grâce à toi, on part en tournée ! Tu as rassemblé une quinzaine d’auteurs de polar pour les emmener à la rencontre du public. Des restaurants, des bars et des cafés-polar vont nous accueillir tour à tour dans les rues de Lyon pour promouvoir des auteurs régionaux. Nous n’avons pas le même niveau d’écriture ni la même expérience. A chaque fois, ce sont des blessures différentes que nous ouvrons dans un premier roman ou le dernier d’une longue série. Nous avons tous notre pathologie bien à nous, mais qu’importe, qui que nous soyons, tu nous aimes et tu nous portes. Tu nous fais vivre, tu nous fais rire, en un mot : tu nous fais vibrer. A partir de la semaine prochaine et pour tous les jeudis qui suivront, nous porterons fièrement ton nom dans chacune de nos dédicaces car nous sommes tous Dora Suarez.

Grâce à toi, je redeviens une enfant. Comme une gosse excitée à l’idée de partir en colo, je prépare mon sac. Dans cette tournée, je vais rencontrer de nouveaux visages mais surtout, je pars avec des amis. Car c’est ce que nous sommes : une bande de copains en classe verte. Par hasard, j’ai eu la chance de croiser ton chemin et je t’en remercie. Car je ne le cache pas, sans toi je n’en serais pas là. Tu m’as donné une belle brochette de copains prêts à faire les 400 coups parce que nous sommes les tarés de la littérature. Grâce à toi, je vais encore vivre des moments uniques !

Jeudi 21 Mai au Tonnerre de Brest, à Villeurbanne à partir de 19h.
Jeudi 28 Mai au My Soirée, Lyon 6ème à partir de 19h.
Jeudi 4 Juin au P’tit Bouchon, Lyon 3ème à partir de 19h.
Jeudi 11 Juin au Comptoir des Artistes, Lyon 3ème à partir de 19h.
Samedi 13 Juin au centre équestre Equ’Ain, à Miribel toute la journée à partir de 10h.
Jeudi 18 Juin chez Mademoiselle Rêve, Lyon 3ème à partir de 19h.
Jeudi 25 Juin Au Petit Noir, sur les pentes de la Croix Rousse à partir de 19h.

Encore une fois, merci Dora, je te revaudrai ça !